Accueil » Finances » Défiscalisation ISF : comment réduire son impôt sur la fortune

L’ISF ou Impôt sur la fortune est une taxe à taux progressif, imposée sur les patrimoines à partir de 1,3 million d’euros. Cet impôt ne considère pas les revenus entrants individuels, ce qui fait que beaucoup de gens se plaignent de la taxe trop élevée qu’ils n’arrivent plus à payer.

Pour réduire, voire même supprimer cet impôt, il existe divers procédés afin d’affiner la base imposable ou de rendre non assujettis certains biens.

Réduction des impôts par le démembrement du patrimoine

Le démembrement du patrimoine est un procédé pour diminuer les impôts à payer qui consiste à réduire les actifs imposables. Acquérir des biens en nue-propriété signifie que la propriété se sépare du droit d’exploitation et de la collecte des revenus du bien.

Acheter la nue-propriété d’un immobilier ou donner comme donation un usufruit à ses proches est une manière légale de faire baisser son impôt.

L’investisseur ne bénéficiant pas l’utilisation de l’immobilier reçoit en contrepartie un abattement d’impôt. Il ne supporte aucune charge ni d’entretien ni de réparation ni une taxe.

Acquérir des avoirs exonérés d’impôt

Il existe des éléments du patrimoine qui sont exemptés de taxe comme les œuvres d’art. Depuis que la notion d’impôt existe, les œuvres d’art bénéficient d’une exonération totale.

Cela permet un placement dans des richesses qui ne se déprécient pas. Lors de donation, de succession ou de vente de ces œuvres, il n’y a point de paiements de taxe.

Les voitures de collection, les objets de collection ainsi que les antiquités profitent aussi de cette suppression de taxe sous certaines conditions.

Investissement dans le domaine de la forêt

Pour encourager la population à préserver la nature et la forêt, la réduction des impôts sur les investissements forestiers jouit d’une réduction d’impôt atteignant les 75 %.

Cela consiste à détenir des bois et forêts directement ou par le moyen d’un groupement forestier.

Épargner pour la retraite

Les cotisations pour la retraite peuvent être déductibles de l’assiette fiscale. Cela se définit par une épargne à long terme qui complète les revenus au moment de la retraite, tels que le Plan d’Épargne Retraite Populaire ou les contrats Madelin.

Effectuer des dons

Associer économie d’impôt et générosité est aussi un moyen pour réduire l’impôt égal à 75 % à hauteur du don.

Effectuer des dons au profit d’une association à but non lucratif ou œuvrant dans l’intérêt général. C’est aussi valable dans le cas des donations dans le domaine de l’étude, de l’enseignement ou dans les aides à des personnes dans le besoin.

Acquérir des actions dans le groupement foncier viticole

Pour les adeptes de vins assujettis à l’impôt sur la fortune, investir dans le groupement foncier viticole permet d’associer le nécessaire à l’agréable.

Détenir des actions au sein d’une société civile détentrice de plusieurs vignobles revient à confier l’exploitation des terrains à un viticulteur et recevoir un dividende ou un paiement en bouteilles en contrepartie.

Une exonération de 75 % plafonnée à 101 897 euros est accordée pour ce genre d’investissement. Au-delà de ce seuil, la réduction revient à 50 %.

Plusieurs méthodes de réduction d’impôt sur la fortune permettent de baisser les taxes à payer, il suffit de choisir la ou les solutions qui conviennent le mieux !

Comments are closed.