Accueil » Finances » Crédit auto, que dit la législation sur ce financement

Vous êtes particulier, votre voiture attrape de l’âge et vous désirez en acheter une neuve.
Comme beaucoup de personnes, vous allez contracter un crédit auto. Comme pour tout contrat il y a un règlement et surtout une loi.

Dans se cas ci, la loi Scrivener à été écrite pour protéger les particuliers.

En effet, un particulier qui contracte un crédit inférieur à 75000 euros et d’une longévité supérieur ou égale à 3 mois sera protégé par plusieurs moyens.
Tout d’abord, une offre de prêt doit être émise avant de signer le contrat. Cette offre dois comporter obligatoirement plusieurs informations: l’identité des deux parties, la date de l’offre, le bien pour lequel vous faite le crédit, le montant du crédit bien sur, ainsi que la nature, l’objet et les modalités du contrat.

Ensuite, une deuxième sécurité arrive.

Beaucoup de personnes ne prennent pas le temps de lire le contrat avant de le signé. Peut être par peur de déranger l’employé qui vous fait signer. Ou bien aussi parce que vous vous dites que vous pouvez faire confiance à se professionnel.
Et bien sachez qu’il faut toujours lire un contrat avant de le signé. Pour cela la loi vous donne droit à 15 jours minimum afin de bien connaître les termes contractuels.
Une troisième sécurité pour le particulier.
Une fois votre contrat signé, vous avez droit à 14 jours pour faire marche arrière et renoncer à votre signature.
Avec votre contrat, on doit vous fournir le formulaire de rétraction. Cela vous donne droit au total, à un mois de réflexion à partir du jour où l’on vous a fait l’offre de crédit.

Le prêteur doit respecter les taux de référence de la banque national. Pour être certain de profiter de taux attractif, il est conseillé de se rendre sur un comparateur de meilleur taux de crédit auto moins cher comme financementautomobile.fr.
Ce dernier doit aussi obligatoirement garder un exemplaire de l’offre de crédit. La loi prévoit aussi une sécurité en cas de surendettement. Celle ci a pour rôle de trouver un arrangement à l’amiable si l’emprunteur ne sait plus payer ses mensualités.
Ceci dit, un fichier national des incidents de crédit aux particuliers a été mis en place. Celui ci a pour but de faire connaitre les payeurs en difficulté aux sociétés de crédit.

Comments are closed.